Meilleurs films de zombie de tout temps

Films with flesh eaters

Ils titubent, ils viennent en horde et ils adorent dévorer les gens. Les zombies! Tout le monde les aime, malgré le fait qu’ils n’aimeraient rien d’autre que de nous déchirer en morceaux pour facilement nous dévorer. En fait, les zombies sont si adorés qu’il y a des douzaines de films les mettant en vedette. Des centaines, même.

La plupart révèle une influence zombie, catégorisée pour être d’un comique violent, se réjouissant du facteur « dégueulasse », et sinon pas du tout désireux d’être pris au sérieux. En d’autres mots, des films à popcorn de catégorie B. Certains de ces films sont si bons, qu’ils ont même inspiré des jeux de casino en ligne comme Zombie Hoard de Microgaming. Nous avons donc décidé d’examiner les meilleurs films de mangeurs de chair jamais produits.

Voyez si vous êtes d’accord avec nos meilleurs choix…

 Zombie – Le Crépuscule des morts-vivants (1978)

Vous connaissez cette mise en scène classique de zombies? Celle où plein de personnes décident de s’abriter dans un centre commercial? C’est ce film qui a créé ce cliché. Peu s’opposerait à dire que Zombie – Le Crépuscule des morts-vivants est l’ultime film de zombies. Surtout à cause qu’il a eu un rôle important à rendre le genre zombie aussi important qu’il ne l’ait de nos jours. C’est un film horriblement violent, parfois ridicule et qui se délecte dans l’absurdité de ses prémisses.

Il y a bien entendu des scènes où les principaux personnages ne font que passer du temps dans le centre commercial, jouant aux jeux vidéo et vandalisant les boutiques. Il y a aussi des moments où les zombies reçoivent des tartes en plein visage. Nous ne pouvons oublier que tout cela fait contraste à un incident horrifiant où des zombies enfants sont abattus, c’est tout sauf amusant. Comment est-ce que le directeur légendaire George Romero a associé tout cela de manière fonctionnelle dans le même film?

Regardez-le et voyez par vous-mêmes. Pour ce qui est des films de zombies, celui-ci est la norme d’or.

Le Retour des morts-vivants (1985)

Meilleurs films de zombies
Source: pixabay

Beaucoup moins connu que Zombie – Le Crépuscule des morts-vivants, et souvent ignoré, Le Retour des morts-vivants (Return of the Living Dead) est le genre d’expérience ciné laissant bouche bée l’auditoire. Extrêmement noir, hilarant, choquant et démontrant un tel mauvais goût, qu’il ne serait certainement pas produit de nos jours. C’est ainsi que le genre zombie doit être abordé. Regardez avec horreur la scène où le torse supérieur sectionné et agonisant d’un zombie explique pourquoi il a besoin de manger des cerveaux. Parce que, bien entendu, cela aide à soulager la douleur. Beurk.

Sur ce point, devinez quel film fait partie de la culture zombie où les morts-vivants mangent des cerveaux?

Re-Animator (1985)

Une comédie noire catégorisée dans les films de zombies des années 70 et 80. Re-Animator penche fortement vers cette tendance. Herbert West, un scientifique fou, sauvagement ambitieux, est obsédé avec ramener les morts à la vie, et il réussit. Malheureusement, ces morts-vivants n’ont qu’une chose en tête: tuer. De nouveau, le matériau du thème est choquant et répulsif au point de couper le souffle. L’horreur est surmontée par une superbe comédie créative.

Le Jour des morts-vivants (1985)

Romero est de retour. Il a réussi à produire un autre classique. Plusieurs préfèrent Dawn of the Dead au Jour des morts-vivants (Day of the Dead). C’est plutôt un bon choix. Mais Day of the Dead reste un classique à part entière. Fini le centre commercial. Il a été remplacé par un abri souterrain. Les personnages sont moins enclins à déconner et à lancer des tartes au visage des zombies. Nous avons plutôt des acteurs crédibles, du drame en quantité et même une première pour un film de zombies, un mangeur de cerveaux sympathique qui est vraisemblablement plus humain que les humains eux-mêmes.

Un genre effrayant de film
Source: pixabay

28 jours plus tard (2002)

Le genre zombie a été ravivé au début des années 2000, mais avec des différences importantes. La comédie solide a été remplacée par un ton beaucoup plus sombre et sérieux. Pas nécessairement mauvais en soi, bien que beaucoup moins approprié pour déguster du popcorn. 28 jours plus tard a été le premier film de cette nouvelle itération. C’est difficilement un film à prendre à la légère. De l’horreur vrai, des implications déconcertantes et un nouveau zombie pouvant courir. Les morts-vivants sont à présent vraiment apeurants.

Pas tout le monde n’a approuvé. Mais inutile d’argumenter, car 28 jours plus tard reste quand même un excellent film. À quoi ressemblait-vraiment les humains dans une situation apocalyptique?

Shaun Of The Dead (2004)

Enfin, nous avons une comédie pour compléter le tableau. Avec des zombies vraiment apeurants peuplant les années 2000, Shaun of the Dead est arrivé pour rappeler à tous que les monstres mangeurs de chair peuvent être amusants. Bien que cette fois, l’attention est vraiment axée sur les rires, malgré le carnage généralisé toujours présent. Shaun of the Dead est considéré comme un classique des films de zombies. Il est respecté par plusieurs comme définissant plus précisément la formule que les autres films qui visent à être pris au sérieux.

Dans ce cas, oui, la formule est dénudée et poussée pour faire rire. Cela ne signifie pas qu’il ne s’agit pas d’un excellent film comprenant les morts-vivants comme point central du scénario.