Les feuilletons classiques dans les oubliettes du temps

10602_900x364_LNC_BlogImage_May_HollywoodProd

Au fil des années, les tendances changent et ce qui était autrefois populaire sombre graduellement dans l’oubli. À bien y penser, on pourrait se sentir quelque peu déprimé, mais n’oublions pas que les choses que nous avons autrefois adorées vivront à tout jamais dans nos souvenirs. 

Les feuilletons comiques faisaient fureur dans les années 80 et au début des années 90. Chaque semaine, plusieurs émissions fétiches mobilisaient des fans devant leurs écrans de télévision. Certes, on ne parle aujourd’hui que très rarement de ces feuilletons, mais à l’époque ils faisaient la une des couvertures de tous les magazines.

Il est vrai qu’en rétrospective ces émissions jadis populaires ont l’air quelque peu ringardes de nos jours. En revanche, pour ceux d’entre nous qui étions jeunes à l’époque, nous les trouvions drôles et fascinantes. Voyons à présent quelques-uns des feuilletons les plus populaires qui ont sombré dans les oubliettes du temps.

Madame est servie

Voulez-vous avoir une idée de ce qu’on considérait une idée farfelue et excentrique en 1984 ? Que l’acteur principal s’occupe du foyer alors que l’actrice principale était dépeinte comme une personne imposante qui tenait les rênes de la maison. Avec Tony Danza en vedette, Madame est servie a fait fureur à sa diffusion et a su maintenir sa popularité de nombreuses années après.

L’un des concepts plus intéressants du feuilleton était que l’émission était une adaptation de la vraie vie de Danza à la télévision. Dans la vraie vie, Danza était un joueur de baseball à la retraite, un thème présenté dans l’émission pilote ayant fait l’objet de référence à de multiples occasions. En outre, le feuilleton se servait de tous les tropes de la comédie populaire de l’époque auxquels il rajoutait des blagues qui n’ont pas autant vieilli que l’on pourrait imaginer. En bout de compte, plusieurs se rappelleront affectueusement de Madame est servie.

La Fête à la maison

Diffusé pour la première fois quelques années après Madame est servie, La Fête à la maison est sortie en 1987. Similaire aux feuilletons de l’époque, cette émission devait son élément comique à son rebondissement. Dans La Fête à la maison, on retrouvait trois personnages masculins farfelus aux personnalités très différentes. Et, bien entendu, ces trois hommes avaient pour responsabilité d’élever une famille à l’instar du film Trois hommes et un bébé.

La Fête à la maison est restée à l’affiche de nombreuses années jusqu’en 1995, avant de finir par manquer d’inspiration. Durant ses années de production, il a propulsé les jumelles Olsen au rang de célébrité et leur renommée a transcendé la fin de la diffusion de La Fête à la maison. En fait, il est remarquable de voir les deux filles qui ont toutes deux joué le rôle d’un seul personnage dans la série télévisée se transformer en jeunes femmes. Il y a maintenant La Fête à la maison : 20 ans après, une série dérivée de l’original et une suite des évènements de la série originale. Bien malheureusement, les jumelles n’y feront aucune apparence !

Larry et Balki

Que se passe-t-il lorsque votre cousin farfelu et naïf d’une contrée inconnue vient vivre avec vous dans la grande ville ? Du rire, bien sûr, et des plaisanteries à tour de bras. Larry et Balki doit en majorité son succès à l’acteur Bronson Pinchot qui a joué le personnage extrêmement bien aimé de Balki Bartokomous.

Le feuilleton a duré plusieurs saisons et il est resté très populaire jusqu’au jour où il a finalement été annulé en 1993. Une autre excellente émission qui a connu un succès foudroyant. Quelqu’un veut faire la danse de la joie ?