Le 75e anniversaire de l’invention du LSD

Une drogue psychédélique

Les propriétés hallucinogènes du LSD ont été mises en avant en 1943. Il y a 75 ans, le regretté chimiste suisse Albert Hofmann a découvert les effets de cette « drogue » lorsqu’il a pris par erreur une petite dose de la molécule chimique alors qu’il travaillait pour Sandoz, une société pharmaceutique. Dans le cadre du 75e anniversaire de l’invention du LSD, nous avons souhaité revenir sur la genèse de ce psychotrope hallucinogène et de son inventeur.

La découverte du LSD

Le LSD a été découvert à partir d’un champignon qu’on appelle ergot. Cette mycose était problématique dans le sens où elle s’attaquait aux cultures de céréales. Il avait été d’ailleurs découvert que ce champignon pouvait servir à combattre la migraine. Ainsi, des médicaments ont pu être développés pour cela.

C’est le scientifique Albert Hofmann qui a involontairement créé le LSD lorsqu’il a combiné le principal agent actif de l’ergot, l’acide lysergique, avec le diéthylamide. Et c’est après avoir ingéré une trace de la substance produite qu’il s’est rendu compte de ses effets. Après ça, il a voulu à tout prix en savoir plus en consommant volontairement une plus grande quantité de ce qu’il considérait être un médicament.

« Bicycle Day »,fête en l’honneur d’Albert Hofmann

Le « Bicycle Day », pour ceux qui ne le connaissent pas, est une fête annuelle dont l’objet est de célébrer la première ingestion du LSD par son inventeur, le Suisse Albert Hoffman. L’événement tire son nom du voyage trippant à vélo fait par le scientifique pour rentrer chez lui sous les effets de la substance. D’ailleurs, dans son livre, Hoffman décrit le voyage de la manière suivante : « Peu à peu, j’ai pu commencer à apprécier les couleurs et les jeux de formes sans précédent qui persistaient derrière mes yeux clos. Des images kaléidoscopiques, fantastiques, surgissaient sur moi […] s’ouvrant et se refermant en cercles et en spirales, explosant en fontaines colorées, se réarrangeant et s’hybridant en flux constant… ». La fête annuelle a lieu évidemment le 19 avril.

L’évolution du LSD au fil des années

Malheureusement, bien que Hofmann souhaitait que le médicament fasse l’objet de recherche avancée, convaincu qu’il pouvait être utilisé dans le domaine de la psychiatrie, tout ne s’est pas passé comme prévu. En effet, dans les années 1960, le LSD a souffert d’une image négative à cause de sa consommation par des personnes souhaitant critiquer l’autorité et le gouvernement. Mais après plusieurs décennies d’exclusion médicale, le LSD a regagné en intérêt en raison du fait qu’il a été prouvé qu’il pouvait aider dans le cadre de problèmes comme l’anxiété et la dépression.

L’influence mutuelle de drogue et de la technologie

Lancée au début de l’année 2011, la marketplace cryptée de la drogue Silk Road est devenue le premier grand marché du dark-net. C’est donc la vente de drogues, y compris des psychotropes psychédéliques difficiles à obtenir, qui a contribué à la montée en puissance de la devise virtuelle Bitcoin, les stupéfiants ayant une fois de plus un fort impact sur l’histoire d’Internet. Par ailleurs, le bitcoin est aujourd’hui largement répandu avec une variété de sociétés acceptant la monnaie, par exemple Microsoft, Overstock, les casinos en ligne, ou Subway, pour ne citer qu’eux.

Remplaçant les festivals et les concerts comme vecteur de distribution, les cryptomarchés ont, selon certaines personnes, rendu l’acquisition des drogues plus discrète pour les consommateurs, et moins susceptible de mettre les acheteurs dans des situations potentiellement violentes. Les utilisateurs sont également plus susceptibles d’en savoir plus sur ce qu’ils obtiennent : des groupes comme Darknet Market Avengers testant la qualité des drogues disponibles auprès de divers fournisseurs, offrent des évaluations semblables à celles de Yelp.

Il n’est donc pas surprenant que la révolution technologique ait transformé la scène psychédélique, et vice versa. Le fondateur d’Apple, Steve Jobs, a décrit la prise de cette drogue comme une expérience profonde et « l’une des deux ou trois choses les plus importantes qu’il a faites dans sa vie ». Nous pouvons en conclure que si Steve n’avait pas pris de LSD, il ne serait peut-être pas possible aujourd’hui de payer en toute sécurité avec des bitcoins ou de jouer à des jeux en ligne sur votre iPhone.

Quelles célébrités ont utilisé du
LSD ?

Les célébrités qui se sont essayées aux effets du LSD sont nombreuses, on peut citer par exemple :

  • Steve Jobs
  • Paul McCartney
  • Angelina Jolie
  • Neil Patrick Harris
  • Cary Grant